La cité agricole

Un peu sur notre entreprise…nos valeurs…notre histoire…

Noue de coeur
L’ancienne Ferme Estivale, située au 4260, chemin Notre-Dame, à St-Augustin-de-Desmaures, cède maintenant sa place à la Cité Agricole dont la vocation sera plus large. Ayant pour objectif premier de produire des fruits et légumes sains et sans produits chimiques, elle souhaite aussi réintégrer la nature au sein des terres agricoles et favoriser l’éducation sur la biodiversité et ses techniques agricoles alternatives et ce, par l’entremise de différentes activités agrotouristiques comme l’auto-cueillette.
Des débuts ordinaires
Producteur maraîcher depuis 1998, le propriétaire Frédéric Rochon, a commencé à travailler la terre en utilisant des produits chimiques, comme tout le monde, ceux-ci conseillés par des professionnels afin d’obtenir de belles cultures. Jusque là, rien d’anormal en début de ce millénaire pour un maraîcher au Québec. Puis, les choses se bousculent. Un incendie affaibli la trésorerie de l’entreprise et naît une petite fille, Anna Rochon.
Un tournant vers une «agriculture de conservation»
En 2010, la ferme arrête de vendre aux grossistes et décide plutôt de se tourner vers le circuit court, soit la vente locale. La boutique de la Cité Agricole s’avère aujourd’hui un marché du terroir regroupant les produits de la ferme, mais aussi ceux des producteurs, transformateurs et artisans avoisinants afin de compléter l’offre et ainsi mettre à disposition une gamme de produits de qualité fabriqués localement pour aider sa communauté. Dans les champs, c’est pareil ! Frédéric ne veut plus utiliser de produits chimiques. Il veut un sol en santé et offrir ses champs, tel un garde-manger sans restriction.« Lorsque je pulvérisais il fallait attendre quelques jours avant de pouvoir, soi-disant, rentrer dans le champs, sans risque pour la santé. J’avais peur pour ma fille, je produisais des légumes que je ne lui permettais pas de manger directement au champ et en plus, je m’exposais moi-même à ces dangers. J’ai décidé de chercher des alternatives aux pratiques courantes. L’information existe, mais malheureusement, elle est encore trop peu véhiculée dans le secteur agricole. » – Frédéric Rochon
Une passion du métier, des ambitions louables et une vision
En 2014, aucun pesticide n’a été employé et le dernier labour a eu lieu pour repartir à zéro en 2015. Avec plus de 2000 arbres, 3 000 arbustes et quasiment 1 km d’ensemencement destiné aux pollinisateurs, Frédéric a décidé qu’en 2015, année internationale des sols, un vent nouveau allait souffler sur la Ferme Estivale et les anciennes habitudes pour laisser place à la Cité Agricole et sa nouvelle vision.La Cité Agricole veut satisfaire ses clients en lui offrant d’une part des produits sains, mais aussi faire la démonstration des techniques alternatives, que ce soit en maraîchage ou en grande culture. Un site bucolique où l’agriculture et l’environnement ne feront plus qu’un pour une production de qualité et abordable. Une ambition louable en plein accord avec les préceptes du développement durable.Bien évidemment, le changement se fera au fil du temps et des saisons. La première action a été de donner un sérieux coup de pouce à la biodiversité qu’il faudra valoriser chaque année.
Du coeur au ventre
C’est donc inspirée par sa passion que la Cité Agricole s’est appropriée le «cœur» comme emblème, puisqu’il représente la vie, la santé, le dynamisme de la graine qui germe et le cœur qu’elle y met l’ouvrage pour devenir votre coup de cœur!
Nombreuses aventures aux thématiques épi--riennes se dérouleront au cours de l’été. Vous êtes cordialement invités à venir apprécier le paysage de la Cité Agricole et soutenir ses valeurs. Pour connaître ses prochaines activités, il suffit de la suivre sur Facebook ou encore de s’abonner à son infolettre.

♥ ♥ ♥


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *