Accueil

2015 - ANNÉE D'IMPLANTATION

– 2015 –
Année d’implantation

Cette année, nous concentrons beaucoup nos énergies sur l’implantation de la biodiversité et l’aménagement du site sachant que cela aura des impacts positif pour nos prochaines générations. Nous profitons de ce début de saison pour vous remercier, très cher citadin, puisque vous êtes nombreux à prôner ce type d’agriculture, à dimension humaine. 

NOTRE PASSION AU CŒUR DE LA BIODIVERSITÉ

 – CHRONIQUE AGRICOLE – 

Au cours de la saison, il nous fera plaisir de partager publiquement nos essais et nos nouvelles pratiques culturales. Étant donné le support agronomique peu développé au Québec en matière d’agriculture de conservation, nous espérons inciter les échanges de savoir-faire avec d’autres producteurs et urbainculteurs.
POUR EN SAVOIR PLUS AU SUJET
Cette année, la majorité des semis de légumes se sont faits dans un semis d’avoine. Présentement, nous nous servons de cette couverture végétale comme paillis pour contrôler la compétition avec les mauvaises herbes, mais aussi pour augmenter la vie microbienne dans la terre.
Notre objectif est de réintégrer la vie dans nos sols pour enfin produire des végétaux de façon naturelle (sans intrant chimique), et ce, pour la santé de ceux qui les consomme.

ARRIVAGE DE POULETS FRAIS

SANS HORMONE, NI ANTIBIOTIQUE

Plus besoin de réserver !  Passez chercher votre poulet de grain.

Vous en ferez plusieurs repas, car ils sont assez gros et ne fondent pas à la cuisson. :)

Outre l'agroalimentaire, la santé des sol vous intéresse?

COMPRENDRE LA VIE DES SOLS

JOURNÉES FORMATIONS
– Claude et Lydia Bourguignon –

Image3

Afin de développer une agriculture durable, il faut comprendre le sol (sa formation, sa maturité, sa mort) et les lois de la biologie du sol (rôle des microbes, de la faune et des racines). Pour cela, il nous faut étudier les milieux « sauvages » qui existent depuis des millions d’années qui ont fait preuve de durabilité et finalement, appliquer ces notions à l’agriculture. Cette restauration de fertilité permet d’obtenir à nouveau des aliments de qualité, car ce sont les microbes du sol qui nourrissent les plantes de façon équilibrée.

En cette année internationale des sols, la Cité Agricole vous permet d’assister à une journée formation avec les honorables Claude et Lydia Bourguignon le 3, 4 ou 5 septembre prochain.

Après plus de 35 ans sans revenir au Québec, ne manquez pas cette formidable opportunité!

À l’aide d’exemples pratiques (plus de 20 ans d’analyses) à travers le monde, ils expliqueront comment restaurer la fertilité des sols :

  • SOL : Sa formation, sa maturité, sa mort.
  • BIOLOGIE DU SOL : Rôle des microbes, de la faune et des racines.
  • ANALYSE DU SOL : Pour une meilleure gestion de la fertilisation.
  • TRAVAIL DU SOL : Travail superficiel, décompacteurs et semis direct.

 

Repas style buffet champêtre (inclus)
  • Observation d’un profil de sol
  • Observation des racines, de la faune, etc.
  • Période de questions

CLAUDE ET LYDIA

INSCRIPTIONS en ligne

3 septembre : étudiants et professionnels de l’environnement et de l’agriculture
4 septembre : étudiants en production et producteurs agricoles
5 septembre : étudiant général et grand public.

Mais qui sont Claude et Lydia Bourguignon?

Image1

Une noue de coeur en fraises!

Aménagement au champOUVERTURE DE LA NOUE DE COEUR

Vocation : zone de biodiversité

Étang (Copier)

« Une noue (ou baissière en québécois) est une sorte de fossé peu profond et large, végétalisé, qui recueille provisoirement de l’eau, soit pour l’évacuer via un trop plein, soit pour l’évaporer (évapotranspiration) ou pour l’infiltrer sur place permettant ainsi la reconstitution les nappes phréatiques. » – Wikipédia

 Quelles sont les motivations qui nous ont amené à aménager une noue en forme de CŒUR au beau milieu de nos champs de culture?

  • obtenir un meilleur drainage pour nos productions fruitières et maraîchères,
  • lutter contre le ruissellement des eaux de surface,
  • créer des habitats fauniques en intégrant de la végétation afin d’accueillir les insectes qui travaillent pour nous,
  • contrôler, par le fait même, les infestations d’insectes nuisibles tout en gérant efficacement et naturellement nos cultures,
  • offrir des fleurs aux abeilles à compter du plus tôt possible au printemps jusqu’à la fin de la saison. Ces insectes pollinisateurs travaillent si discrètement et sans eux, nous n’aurions aucun fruit!

En creusant l’étang à l’endroit qui nous paraissait le plus stratégique, nous avons découvert, à notre grande surprise, les vestiges d’un ancien puits de surface qui avait été enterré! Nous avons ensuite procédé à l’implantation une centaine d’arbres à noix de cœur, des milliers de fraises et framboises d’automne, des asperges, de la rhubarbe, des cucurbitacées et des fines herbes. La noue aboutit dans un petit étang où l’on y héberge actuellement des canards!

Nous pouvons déjà nous imaginer que d’ici quelques années, ce milieu naturel sera un endroit idéal pour se détendre à l’ombre et pour contempler la nature!
Suivez l’évolution!

NOTRE NOUE DE CŒUR,
C’EST UN VOYAGE AU CŒUR DE LA BIODIVERSITÉ.

abeille fond transparent
Merci à nos partenaires

400px-Logo_MAPAQ.svg31d031e5-83a9-49dc-bc37-f15efc4df7c4

et nos précieux collaborateurs

Conseil du Bassin de la Rivière du Cap-Rouge
Organisme des bassins versants de la Capitale

AU MENU DE L’AUTO-CUEILLETTE CES JOURS-CI:

  • Fraisesfleur d'ai
  • Fleurs d’ail
  • Échalotes
  • Radis

DÉGUSTATION SUR PLACE!

Le fait que nos fraises soient cultivées SANS PRODUIT CHIMIQUE, NI PESTICIDE leur goût en est amélioré. Elles sont vraiment succulentes et surpassent de loin celles proposées à l’épicerie! Avec tous les commentaires que l’on reçoit, nous vous suggérons de faire vos provisions au plus vite, car les quantités sont certes limitées!

Fraises

 TARIFICATION ET FONCTIONNEMENT

NOS PROCHAINS ÉVÉNEMENTS…

3edfa448-bf00-4138-9296-fb50aa80c005CLAUDE ET LYDIA BOURGUIGNON
Journées formations sur la vie des sols
3, 4 et 5 septembre 2015
INSCRIPTION REQUISE

8d4ddc97-3a5d-4e4a-9b2d-9eb516445f9fPORTES OUVERTES
6 septembre 2015

9569bdcb-f931-42a7-80e8-a853ed7272deFOIRE DES CARNIVORES
7 septembre 2015

e3fa1334-13b7-478c-8399-f4563be09763DESTRUCTION DE CITROUILLES
1er novembre 2015

b1d0bfc2-4892-4517-b779-0f3f6c78a1edMARCHÉ DE NOEL
Date à confirmer

Ce 21 juin, on fête l'été en grand!

Ce 21 juin, on fête l’été en grand! 

OUVERTURE OFFICIELLE DE LA CITÉ AGRICOLE & GRATIFÉRIA 

Déroulement de l’activité – La foire se passe à l’extérieur de 9 h à 16 h. Rien n’est fourni pour exposer les biens. La coutume est d’apporter une couverture, sur laquelle on étale les choses à donner en toute simplicité. À 13 h, un morceau de gâteau sera offert aux participants, une gracieuseté de la pâtisserie Alice aux pays des merveilles!Gratiferia

St-Augustin-de-Desmaures, le 15 juin 2015 – L’an dernier, à pareille date, a eu lieu la première Gratiféria dans la région de Québec, organisée par Gratiféria Québec en collaboration avec la Cité Agricole (anciennement Ferme Estivale). Ce fût un tel succès qu’ils se rassemble à nouveau pour répéter l’expérience et souligner l’ouverture officielle de la saison!

Qu’est-ce qu’une Gratiféria? La Gratiféria est une fête communautaire, une « foire » gratuite. Un concept de valeurs d’entraide sociale, de récupération et de partage local. Il suffit de définir une date et un lieu ouvert à tous. Aucun frais d’entrée ne doit être exigé. Les gens sont invités à se présenter avec des objets dont ils ne se servent plus et qu’ils acceptent de donner, sans rien attendre en retour. Ils se servent gratuitement parmi les biens, qu’ils aient apporté quelque chose à donner ou non. On y trouve pratiquement de tout, comme dans un marché aux puces, mais spécialement des liens humains favorisés par l’ambiance conviviale. Des biens immatériels, comme des performances artistiques, musicales, des compétences ou de services peuvent aussi être offerts, à condition qu’il n’y ait aucune publicité commerciale. Comme on peut le constater sur le web, cette activité rejoint tellement de gens qu’elle s’est rapidement répandue au quatre coins du monde.

Qu’est-ce que la Cité Agricole? La Cité Agricole, anciennement appelée Ferme Estivale, cultive plus que des fruits et légumes. Tournée vers la biodiversité et la découverte de techniques alternatives sans produits chimiques, ni pesticides, elle orientent maintenant ses activités vers la transmission de son savoir-faire, à travers le partage avec la communauté, le respect de la nature, la récupération et la réutilisation. Charmée par ce mouvement de partage qu’est la Gratiféria, la Cité Agricole prépare d’autres projets semblables dont offrir de la nourriture gratuite avec son Jardin  »Incroyables Comestibles ». Ouverte à tous les citadins, la Cité vous invite à participer à ses nombreuses activités agroalimentaires et agrotouristiques, dont l’auto-cueillette et les visites de groupes.

Gratuité garantie – Pas de vente, pas de troc, juste des dons. On se détache de la valeur des biens qui ne nous sont plus utiles. En plus, on donne et on reçoit des sourires gratuitement!

DONNEZ AU SUIVANT! :)

– 30 –

 

AUTO-CUEILLETTE CETTE FIN DE SEMAINE:

– Aillet – Aillet

Pour ceux qui aimerait profiter de l’occasion pour faire une activité, c’est avec plaisir que nous vous proposons l’auto-cueillette d’aillet combinée avec une ballade en tracteur où l’on en profitera pour vous montrer nos nouvelles plantations et vous expliquer les divers travaux que nous avons effectués depuis l’automne passé.

…mais qu’est-ce que c’est que de l’aillet?!  Il s’agit d’une jeune pousse d’ail d’environ 3 mois qui ressemble à l’oignon vert communément appelé l’échalote!

L’aillet est un légume-tige des plus apprécié en France utilisé à la fois comme un condiment, un légume et un remède. On le consomme cru à la  »croque-au-sel », en salade, en trempette et même mariné. Cuit, il est délicieux dans une omelette, avec des patates rôties et remplace à merveille tous les légumes de la famille des liliacés (ail, ciboulette, échalote, oignon, poireau) ! :)

À découvrir !

Selon vous, pourquoi la Ferme Estivale a changé de nom?

LA FERME ESTIVALE DEVIENT LA CITÉ AGRICOLE

Un changement de nom

à la hauteur des projets visionnaires de l’entreprise 

Noue de coeur
L’ancienne Ferme Estivale, située au 4260, chemin Notre-Dame, à St-Augustin-de-Desmaures, cède maintenant sa place à la Cité Agricole dont la vocation sera plus large. Ayant pour objectif premier de produire des fruits et légumes sains et sans produits chimiques, elle souhaite aussi réintégrer la nature au sein des terres agricoles et favoriser l’éducation sur la biodiversité et ses techniques agricoles alternatives et ce, par l’entremise de différentes activités agrotouristiques comme l’auto-cueillette.
Des débuts ordinaires
Producteur maraîcher depuis 1998, le propriétaire Frédéric Rochon, a commencé à travailler la terre en utilisant des produits chimiques, comme tout le monde, ceux-ci conseillés par des professionnels afin d’obtenir de belles cultures. Jusque là, rien d’anormal en début de ce millénaire pour un maraîcher au Québec. Puis, les choses se bousculent. Un incendie affaibli la trésorerie de l’entreprise et naît une petite fille, Anna Rochon.
Un tournant vers une «agriculture de conservation»
En 2010, la ferme arrête de vendre aux grossistes et décide plutôt de se tourner vers le circuit court, soit la vente locale. La boutique de la Cité Agricole s’avère aujourd’hui un marché du terroir regroupant les produits de la ferme, mais aussi ceux des producteurs, transformateurs et artisans avoisinants afin de compléter l’offre et ainsi mettre à disposition une gamme de produits de qualité fabriqués localement pour aider sa communauté. Dans les champs, c’est pareil ! Frédéric ne veut plus utiliser de produits chimiques. Il veut un sol en santé et offrir ses champs, tel un garde-manger sans restriction.

« Lorsque je pulvérisais il fallait attendre quelques jours avant de pouvoir, soi-disant, rentrer dans le champs, sans risque pour la santé. J’avais peur pour ma fille, je produisais des légumes que je ne lui permettais pas de manger directement au champ et en plus, je m’exposais moi-même à ces dangers. J’ai décidé de chercher des alternatives aux pratiques courantes. L’information existe, mais malheureusement, elle est encore trop peu véhiculée dans le secteur agricole. » – Frédéric Rochon

Une passion du métier, des ambitions louables et une vision
En 2014, aucun pesticide n’a été employé et le dernier labour a eu lieu pour repartir à zéro en 2015. Avec plus de 2000 arbres, 3 000 arbustes et quasiment 1 km d’ensemencement destiné aux pollinisateurs, Frédéric a décidé qu’en 2015, année internationale des sols, un vent nouveau allait souffler sur la Ferme Estivale et les anciennes habitudes pour laisser place à la Cité Agricole et sa nouvelle vision.

La Cité Agricole veut satisfaire ses clients en lui offrant d’une part des produits sains, mais aussi faire la démonstration des techniques alternatives, que ce soit en maraîchage ou en grande culture. Un site bucolique où l’agriculture et l’environnement ne feront plus qu’un pour une production de qualité et abordable. Une ambition louable en plein accord avec les préceptes du développement durable.Bien évidemment, le changement se fera au fil du temps et des saisons. La première action a été de donner un sérieux coup de pouce à la biodiversité qu’il faudra valoriser chaque année. Au menu des projets à venir, il y a la mise en place du « Jardin Incroyables Comestibles », avec une section « École Buissonnière » dédiée aux écoles, une halte à vélo et une maison pour les enfants de type « Hobbit ».

Du coeur au ventre
C’est donc inspirée par sa passion que la Cité Agricole s’est appropriée le «cœur» comme emblème, puisqu’il représente la vie, la santé, le dynamisme de la graine qui germe et le cœur qu’elle y met l’ouvrage pour devenir votre coup de cœur!
Nombreuses aventures aux thématiques épi--riennes se dérouleront au cours de l’été. Vous êtes cordialement invités à venir apprécier le paysage de la Cité Agricole et soutenir ses valeurs. Pour connaître ses prochaines activités, il suffit de la suivre sur Facebook ou encore de s’abonner à son infolettre.

♥ ♥ ♥